*

ÉPISODE 1

OTTAWA ADRÉNALINE

À Ottawa, un sport « underground » fait vibrer les jeunes sportifs à la recherche de sensations fortes : le monocycle extrême. Il se pratique dans des lieux plutôt  inusités : escaliers extérieurs, rampes, clôtures, poubelles, etc. Nous rencontrons Jacob Flansberry, 18 ans, qui pratique ce sport depuis 10 ans. Nous découvrons également une activité physique underground, le parkour, avec l'athlète Nick Provost. Finalement, Christian Gigault, un passionné des sports extrêmes sur l'eau, nous fait découvrir les rapides Remic lors d'une compétition amicale de kayak extrême. 

Consulter les bonnes adresses

En vedette

JACOB FLANSBERRY Monocycliste

Jacob Flansberry, 18 ans, est  monocycliste extrême depuis plus de 10 ans. Plusieurs fois par semaine, lui et une dizaine de jeunes de Gatineau et d'Ottawa se réunissent dans des lieux inusités de la capitale pour faire leurs acrobaties sur des pistes à obstacles : escaliers extérieurs, rampes,  clôtures,  poubelles, etc. Cette fois-ci, Jacob organise une rencontre entre des monocyclistes et des athlètes de parkour, une activité en milieu urbain qui mélange l'escalade, le saut et la course. Pour l'occasion, il a choisi les lieux les plus originaux du centre-ville, où plusieurs obstacles attendent les concurrents.

NICOLAS PROVOST Parcouriste

Déjà petit, Nick Provost, 20 ans, était avide d'adrénaline et de dépassement de soi. À l'école primaire, se souvient-il, ses professeurs s'essoufflaient à le faire descendre de tous les modules inimaginables qu'il explorait urgemment dans la cour de récréation. C'est à l'âge de 14 ans qu'il a découvert une activité underground à son image : le parkour, un sport extrême pratiqué en milieu urbain qui allie l'escalade, le saut et la course. Depuis septembre, Nick a également créé trois applications de leçons de parkour offertes sur iTunes dans plus de 50 pays. Ces applications à vocation pédagogique lui permettent de faire profiter et rayonner son expertise aux adeptes des quatre coins de la planète. Nous suivront Nick et deux de ses amis athlètes durant un événement underground improvisé au centre-ville d'Ottawa en collaboration avec un groupe de monocyclistes extrêmes.

CHRISTIAN GIGAULT Kayakiste

Christian Gigault, 43 ans, est professeur de physique à l'Université d'Ottawa. En plus d'enseigner, il fait de la recherche dans un laboratoire de physique pour le domaine médical. Avec un métier aussi cérébral, Christian a besoin de se défouler dans ses temps libres. Il voue une passion pour un sport hors du commun, considéré comme underground par certains - le kayak extrême. Plusieurs cours d'eau dans la région de l'Outaouais et dans la capitale se prêtent à merveille à ce sport unique où les sensations fortes sont de mise. L'une des vagues les plus populaires est sans aucun doute celle des rapides Remic, face au pont Champlain sur la rivière des Outaouais. On y trouve une vague constante où les kayakistes extrêmes et les surfeurs expérimentés aiment se donner rendez-vous. Christian Gigault s'y aventure dans une compétition amicale avec le club social de kayak extrême Coureurs des bois.

Réagir

Soumettre

Vos réactions

Il n'y a aucun commentaire.